Activités / Résultats

MISE EN PLACE DES COMITES DE MÉDIATION, POINTS FOCAUX ET LEURS SUPPLÉANTS DANS LE ES COMMUNES DES PHASES 3 ET 4 DU PAAR.

RÉGION DE KOULIKORO

Du 08 au 17 aout 2020, les comités de médiation, les points focaux et suppléants ont été mis en place dans 08 communes des phases 3 et4 dans les cercles de Koulikoro, Kolokani et Dioila. Chaque comité a été doté d’un registre d’enregistrement des plaintes et doléances et les membres des 08 comités de médiation ont été formés à l’enregistrement et à la gestion des plaintes et doléances. Les radios communautaires partenaires du projet sont chargées de diffuser les informations relatives à la connaissance des membres des comités, leur rôle et responsabilité dans la communauté en rapport avec les activités du projet. Il en est de même pour les points focaux et leurs suppléants.

Du 26 au 30 aout 2020, les comités de médiation, les points focaux et leurs suppléants ont été mis en place dans les communes des phases 3 et 4 au niveau des cercles de Kangaba et Kati. Ainsi, les membres des deux comités de médiation de Kangaba et des deux autres de Kati ont été formés à l’enregistrement et à la gestion des plaintes et doléances émanant des populations bénéficiaires. Chaque commune a reçu un registre d’enregistrement des plaintes et doléances.

RÉGION DE SIKASSO

De juin à juillet 2020, 19 comités de médiation et 19 points focaux et leurs suppléants ont été mis en place par le projet au niveau de six  cercles de la région de Sikasso à savoir yanfolila, Bougouni, Koutiala, Yorossso, Kadiolo et Sikasso.

Les comités de médiation mis en place permettront de gérer le mécanisme de gestion des plaintes avec l’enregistrement et le traitement des plaintes et doléances. Les points focaux et leurs suppléants assureront le suivi communautaire des travaux à travers des sondages réalisés auprès des populations riveraines de la piste et dont les réponses sont envoyées et analysées par le comité de contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) qui produira un rapport avec des recommandations allant dans le sens du bon déroulement des travaux, la qualité des travaux et la satisfaction des populations bénéficiaires.

REMISE DES AMBULANCES TRICYCLES MEDICALISEES AUX CENTRES DE SANTE DES COMMUNES DE LA PHASE II DU PAAR.

Du 17 au 28 juin 2020, le Projet PAAR avec l’appui de l’Agence Nationale de Sécurité Routière ANASER, a remis 12 tricycles médicalisés à 12 centres de santé communautaire dans les régions de Koulikoro et Sikasso. 06 tricycles ont été remis à Diedougou (Beleco) aux communes de la région de Koulikoro et les 06 tricycles de la région de Sikasso ont été repartis entre Koumantou (03) et Koury (03). Ces tricycles permettront d’assurer le référencement de plusieurs centaines de femmes et enfants malades, les accidentés de la route et autres malades des villages aux centres de santé communautaire pour leur prise en charge.

La formation des agents de santé en raison deux (02) par centre de santé bénéficiaire soit un total de 24 agents dont les Directeurs Techniques des centres de santé a été assurée par l’ANASER sur la connaissance et la bonne utilisation du Kit sanitaire à bord de chaque tricycle. La bonne gestion du tricycle à travers un comité de gestion a été également abordée.

Le conducteur de chaque tricycle a bénéficié aussi d’une formation sur la bonne conduite en pratique du tricycle et son entretien régulier. Cette formation a été assurée par les agents du fournisseur des tricycles.

La remise officielle de ces tricycles aux bénéficiaires a été effectuée par le Directeur Adjoint de l’ANASER et les maires des localités concernées.

Ces tricycles permettront d’assurer le référencement des villages aux centres de santé de plusieurs centaines de femmes et enfants malades, des accidentés de la route et d’autres malades pour leur prise en charge.

L’ENTRETIEN COURANT PAR LES BRIGADES VILLAGEOISES AVEC HIMO DES PISTES AMENAGEES DU PAAR

Le Projet PAAR dans le cadre de l’entretien courant des pistes rurales aménagées au titre de sa phase I, a assuré la mise en place et la formation de plus de quatre vingts (80) brigades villageoises d’entretien courant des pistes rurales dans les régions de Koulikoro et Sikasso. Ces brigades ont été mises en place et formées (champ – école) avec l’appui de l’INFP / BTP et les ONG partenaires intermédiation sociale (SOS KBK pour la région de Koulikoro et 3AG pour la région de Sikasso). Le principe de l’entretien courant des pistes est basé sur le HIMO (Haute Intensité de Main d’œuvre). Formées et équipées, ces brigades seront certainement opérationnelles courant avril 2020 pour assurer l’entretien de certaines dégradations comme le nid de poule. Ces actions vont promouvoir l’utilisation d’une main d’œuvre locale importante et favoriser l’appropriation et la pérennisation des infrastructures routières.

 

 

 

VISITE DE MADAME LE MINISTRE DES INFRASTRUCTURES ET DE L ‘EQUIPEMENT SUR LES PISTES ET AMÉNAGEMENTS CONNEXES DU PAAR DANS LES RÉGIONS DE KOULIKORO ET SIKASSO

Dans le cadre de sa mission de supervision des travaux aménagements des réalisations du projet PAAR, le ministre des infrastructures et de l’équipement madame TRAORE Seynabou DIOP, accompagné des responsables de la Banque Mondiale ont procédé le 08 février 2020 à la visite de la piste de Kati Drale – Torodo – Faladiè – Daban – Marakadougou-Sirakoro – Rivière Bla et la Bretelle Zéala – Bassabougou – Faladiè: 93,33Km et à la remise officielles des infrastructures terminées et réceptionnées.

Rappelons que le PAAR dans sa phase 01,en plus de l’aménagement de la piste a réalisé 36 aménagements connexes dans les villages traversés par la piste au niveau de la région de Koulikoro. Ces réalisations dont ont bénéficié les populations riveraines sont celles qui suivent:

  • 33 salles de classe équipées,
  • 06 points d’eau (forages équipés de PMH),
  • 01 centre de santé réhabilité,
  • 05 périmètres maraichers,
  • 02 marchés fournis en hangars et de blocs de toilettes,
  • 02 magasins de stockage et
  • 08 clôtures d’école et de CSCOM.
  • Les aménagements réalisés et résultats attendus : constructions de blocs de trois (03) salles de classe : 11 blocs de trois (03) salles de classes (33 salles de classe) ont été construits dans des écoles de la région de Koulikoro, soit 17,6% des salles existantes.Possibilité de recrutement de 2.177 élèves supplémentaires dans les écoles de la région, soit un taux d’accroissement 19,3%.Clôtures d’écoles : Amélioration de la sécurité des infrastructures scolaires, des enseignants et des élèves dans l’enceinte des établissements scolaires.6 clôtures d’écoles dans la région de Koulikoro qui permettront de sécuriser :
    • 31 salles de classes et leurs équipements ;
    • 17 enseignants dont 4 femmes et
    • 827 élèves dont 869 filles (47,5%).


  • Centres de santé : 2 centres de santé réhabilités, construction d’une salle d’hospitalisation équipée de lits dans la maternité de Niamana et clôture du CSCOM nouvellement construit de Marakadougou Sirakoro.


SENSIBILISATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE DES SCOLAIRES AU NIVEAU DES ÉTABLISSEMENTS RIVERAINS DES PISTES AMÉNAGÉES DE LA PHASE I DU PROJET D’AMÉLIORATION DE L’ACCESSIBILITÉ RURALE – PAAR

L’Agence Nationale de Sécurité Routière (ANASER) en partenariat avec le Projet d’Amélioration de l’Accessibilité Rurale (PAAR) a procédé de juin à juillet 2019 à des activités d’information et de sensibilisation au niveau des écoles fondamentales situées le long des pistes aménagées de la phase 01 du PAAR dans les régions de Sikasso et Koulikoro.

Un total de vingt-cinq (25) établissements scolaires étaient concernés par ces activités d’information et de sensibilisation des élèves sur des thématiques de sécurité routière. Les pistes aménagées devenant plus cyclables, on constate souvent des excès de vitesse de la part des véhicules et des motocyclistes circulant sur ces voies. Les murs des écoles sensibilisées sont alors décorés de symboles régissant les règles de la circulation et de la sécurité routière le long des pistes aménagées. Ces actions contribueront à plus de sécurité routière sur les pistes et à la reduction sensible des accidents quand on sait que une bonne piste est fréquemment sujet d’excès de vitesse de la part des usagers

Après la formation des chauffeurs empruntant les pistes aménagées, il était nécessaire de procéder à la sensibilisation des élèves des écoles riveraines de ces pistes, sur la connaissance et le respect des symboles essentiels régissant la circulation routière.

Des images murales sur la façade des murs de clôture des établissements scolaires concernés ont permis de mieux fixer les enseignements véhiculés aux élèves dans les classes avec l’appui du corps professoral.

Les séances de sensibilisation de l’ANASER ainsi réalisées dans la zone d’intervention du PAAR, permettront aux scolaires de mieux connaitre les règles de la circulation routière et d’éviter ainsi des accidents aux conséquences multiples.

Notons également que le PAAR avec l’appui de l’ANASER a offert 12 ambulances tricycles médicalisées (Kit médical à bord) aux CSCOM des communes partenaires de Koulikoro et Sikasso au titre de sa phase 01 d’intervention (2018).

Le PAAR a également permis de fixer 2 500 catadioptres sur les moyens intermédiaires de transport (charrettes) au titre de sa phase 01 d’intervention dans les régions de Koulikoro et Sikasso avec l’appui technique de l’ANASER.